23 Février 2021
Article-reading-time 3 min

De l’éphémère au durable : la seconde vie de nos décors évènementiels

A quelques jours de la présentation de la collection Automne-Hiver 2021 de Virgil Abloh, le Tennis Club de Paris, situé à la pointe sud du XVIe arrondissement, est en effervescence. L’écho habituel des balles frappées par les raquettes a été remplacé par le bruit des perceuses et des meuleuses, les sportifs par les équipes Louis Vuitton et ses partenaires, à pied d’œuvre pour construire le décor moderniste du défilé. En parallèle du montage, Margot, Célia et Emmanuel, des équipes Évènements et Environnement, pensent déjà au démontage : en compagnie de notre agence de production et de notre partenaire associatif culturel, c’est simultanément à l’installation que le repérage et la sélection des matériaux durables qui seront valorisés s’opère, pour que rien ne se perde.

Decor du défilé
Decor du défilé
Decor du défilé

Défilés, vitrines, expositions : les créations de la Maison sont conçues pour durer. Saison après saison, les équipes Événements, Visual Image Studio et Environnement de Louis Vuitton travaillent ensemble pour penser et intégrer dès les premières réflexions des solutions concrètes pour réduire l’impact environnemental de nos installations éphémères, dès le choix des matériaux jusqu’à leur fin d’usage. Des solutions qui bousculent les processus, qui éveillent la créativité, mais surtout qui fonctionnent. En 2020, 85 % des matériaux utilisés lors des principaux événements de la Maison ont été valorisés. Pour arriver à une telle performance, les équipes explorent deux grands champs d’optimisation de fin d’usage des matériaux : le réemploi, sous forme de dons à des associations, et le recyclage. Le réemploi, comme la totalité des matériaux du défilé Femme Automne-Hiver 2020 à la Samaritaine, à savoir principalement du bois, du métal et du plastique, qui ont trouvé un second souffle en étant réutilisés dans le secteur de la création culturelle. Ce fut également le cas de 100 % des éléments du décor de l’exposition Time Capsule à Mexico en 2019, objet d’un don en faveur de deux organisations caritatives locales. Le recyclage, tels que plus de la moitié des poissons en plastique recyclé de notre vitrine Shoal of Fish au Japon, voguant désormais vers de nouveaux horizons durables grâce à nos équipes et partenaires locaux.

Le démontage du décor du défilé est réalisé dans la foulée de la présentation de la collection et les éléments récupérés entament aussitôt une nouvelle vie. Sur les 100 tonnes de matériaux utilisées au total, ce sont plus de 51 tonnes de bois, de métal, de plastique et de tapis qui ont été collectées et qui démarrent un nouveau cycle de vie auprès des adhérents de l’association, pour la plupart des structures artistiques et culturelles. Les presque 50 tonnes restantes sont réemployées principalement en interne : tel est le cas d’une partie du sol en travertin, rapidement réutilisée par les équipes Visual Merchandising à l’occasion du showroom, puis expédiée vers nos Ateliers de Vendôme et de Beaulieu où ces dalles débutent déjà une troisième vie.

Un bilan positif qui contribue à l’engagement récent de la Maison en faveur de la préservation des ressources naturelles : d’ici 2025, nous projetons de valoriser 100 % de nos matériaux évènementiels. Ou comment rendre l’éphémère durable.